1000 était une fois par Max Ducos
1000 était une fois

1000 était une fois
Editions Sarbacane-2015
format 31.8 x 22.8 cm
32 pages méli-mélo
15 euros

En prenant comme point de départ l’album 512 de Graham Oakley, j’ai voulu faire mon propre album en méli-mélo centré sur le thème du paysage découpé par plan. Cela permet de jouer sur la profondeur, chose que l’on perd sur les albums méli-mélo de portraits.

Les thèmes me sont venus au fil des illustrations et d’autres idées ont commencé à affluer mais il fallait choisir car je voulais m’en tenir à 1000 combinaisons, soit 10 paysages divisés en 3.

Mélanger des images est le fondement même de l’enfance. Jouer avec le livre comme un jeu, se retrouver devant des images crédibles ou incroyables, absurdes ou surréalistes.

Le travail de l’image ne devait pourtant pas faire oublier la présence du texte. J’ai choisi de décrire les situations sous forme de petit haikus, en respectant une structures de phrase, Complément circonstanciel- sujet-action. On peut ainsi jouer avec les textes à la manière des cadavres exquis, tout en assimilant la structure de la phrase.

Le plus étonnant dans l’album 1000 était une fois est que je ne pourrais jamais voir toutes les possibilités de combinaisons qu’il offre. J’ai hâte de voir si les scolaires vont s’emparer de ce livre pour imaginer au fil des combinaisons, leurs propres histoires surréalistes.